Espace Culture

A L’inattendu, la culture se décline entre pratiques passées et approches résolument contemporaines.

Un éléphant devant L’Inattendu, surprenant n’est-ce-pas ? Hannibal est-il passé par ici ? Originaires du Vernet, le médecin de Napoléon 1er, ainsi que son neveu, ont permis à la médecine de devenir une science ! Les temps historiques, confrontés aux temps géologiques, se choquent, s’entrecroisent sur les territoires de Haute-Provence et inspirent les artistes contemporains.
Au cours de vos balades et randonnées, vous découvrirez ces éléments d’histoire, ces regards sensibles qu’ils soient développés à partir de la matière minérale ou de la charge humaine de ces cités perdues d’ici que sont les villages abandonnés de la vallée du Galèbre ou des hauteurs de La Javie.

 

 

Sur le site de L’Inattendu et à proximité, ont été installé des œuvres ces dernières années :

 

  • Dans le cadre de la route de l’art contemporain, Viapac qui relie Digne à Cunéo (Italie), une oeuvre a été érigée face à L’Inattendu. Il s’agit de « L’éléphant de Tievolo » (2014), un éléphant et son cornac, aux oreilles de souris, installé dans un pavillon de verre. Cette œuvre de l’artiste sud-africain contemporain Trevor Gould, évoque la traversée des Alpes par Hannibal ainsi que les transhumances tout en portant un regard ironique sur le monde contemporain.

 

  • « Les mille plateaux-repas » de Stéphane Bérard (2011) : Les trois tables de pique-nique en bois de mélèze doivent être considérées comme une sculpture permettant de faire l’expérience physique de la déclivité, de se rapprocher encore plus du sentiment d’habiter ce paysage, de faire partie de l’image. Derrière le bâtiment d’hébergement de L’Inattendu.

 

  • La « Sonnenkugel » (« sphère solaire »), une œuvre de l’artiste allemand Jürgen Batscheider en mémoire des 149 victimes du crash de l’Airbus A320, situé sur le lieu de l’impact et visible depuis une plate-forme aménagée au-delà du col de Mariaud. Cette sculpture commémorative se présente sous la forme d’une sphère dorée de cinq mètres de diamètre, composée de 149 éléments distincts. La sphère renferme un cylindre en forme de cristal, contenant des sphères en bois à l’intérieur desquelles les familles des victimes ont placé leurs souvenirs personnels.

 

Sur le secteur des vallées de la Bléone et du Bès, de nombreuses œuvres d’art d’Andy Goldsworthy, Herman de Vries sont à découvrir.

Vous pourrez consulter documentation et ouvrages relatifs aux actions artistiques développées sur le territoire de l’Unesco Géoparc de Haute-Provence au sein de notre bibliothèque.

 

Informations complémentaires :

http://www.provence-alpes-cuneo.eu/fr/culture/viapac.html

http://www.refugedart.fr/

www.musee-gassendi.org/fr/accueil/

http://www.air-journal.fr/2017-03-27-crash-de-germanwings-une-sculpture-en-memoire-aux-victimes-5179185.html

 

Depuis L’Inattendu, vos pas vous mènent au bourg du Bas-Vernet, vous passez devant la maison des médecins Gaspard et Antoine Bayle avant de gravir la côte pour découvrir le Haute-Vernet, son four à pain, la chapelle Saint-Pancrace…

Ensuite, bien en jambes, vous prendrez le sentier menant au col de Mariaud et redescendrez vers le village abandonné de Pié Fourcha, ou prendrez le chemin de la cabane de Val Pousane pour rejoindre celui de L’Imerée en amont du Galèbre ou de Vière en aval. 

 

Pour en savoir plus

Un camp d’été, les rencontres citoyennes au village abandonné de Pié Fourcha

https://www.youtube.com/watch?v=C8Aiop3kyXs

La commune du Vernet vue par l’Unesco Géoparc de Haute-Provence

https://www.youtube.com/watch?v=ze7HlY7UlW0

La Haute-Bléone en images

https://www.youtube.com/watch?v=nkqbEGIGa7c

La découverte de la vallée du Bès à vélo par l’association des Vallées du Bès

https://valleedubes.fr/nos-films/